La revue de l’Orthopédie externe

S'ABONNER
Index des
auteurs
La Bibliothèque
du Journal

Accueil

Edito du Journal de l'Orthopédie numéro 71

EDITO
Le Journal de l’Orthopédie
N°80 JP LISSAC

D’après une enquête très sérieuse réalisée en 2019 par le Baromètre IRSN (Institut de radioprotection et sûreté nucléaire), les Français ont une véritable défiance généralisée à l’égard de tout ce qui officiel ou institutionnel. Il est quand même précisé qu’elle n’atteint pas de façon significative, et c’est tant mieux, leur confiance envers la science et les chercheurs.

Il faut dire que la confiance envers la crédibilité des informations à caractère scientifique publiées par une revue ou un autre vecteur, dépend surtout de la transparence avec laquelle les conflits d’intérêts pouvant intervenir sont traités, à tous les niveaux du déroulement d’une étude scientifique par exemple.

La suspicion de conflits d’intérêts, est tout aussi importante que les conflits d’intérêts eux-mêmes, tant les effets délétères sont du même ordre.

On peut parler de conflit d’intérêt, lorsqu’un auteur a des relations financières ou personnelles avec d’autres personnes ou structures, qui sont en mesure d’influencer ses propres choix professionnels, ayant pour conséquence de toucher une valeur essentielle. Cela concerne aussi bien, la finalité des soins du patient, l’intégrité d’une recherche, mais également des intérêts relationnels, professionnels et financiers.

Pour les auteurs de publications, il est donc particulièrement important de déclarer les relations qui peuvent être considérées comme de potentiels conflits d’intérêt en lien avec le texte publié. Cette façon de procéder est plutôt bien intégrée de nos jours dans les sciences biologiques et médicales, du fait des enjeux de santé publique mais également des aspects financiers omniprésents.

On remarque qu’il n’en est pas encore de même pour les sciences techniques, cognitives, humaines, et les différents domaines de notre secteur de la réabilitation. Une prise de conscience est indispensable, particulièrement lorsqu’il s’agit de sciences et de techniques appliquées ou interventionnelles, qui touchent une grande partie de la population.

Il y a beaucoup d’exemples de sujets de recherche dans lesquels les auteurs ou les évaluateurs de telle ou telle méthode sont les mêmes personnes que ceux qui les ont inventées.

Il est important que les acteurs des recherches fassent l’effort de déclarer les conflits d’intérêt pouvant exister sans leurs travaux et leurs publications, de façon à favoriser la confiance envers les professionnels de santé.

L’éthique. C’est le mot qui vient lorsque l’on aborde ce sujet. Sa racine Grecque apporte la notion de « morale » et nous renvoie aux mœurs et au comportement. Appliquée au monde médical, l’éthique représente essentiellement une réflexion critique sur le comportement, et sur le positionnement à adopter pour assurer au patient le meilleur traitement qui lui permettra d’améliorer sa qualité de vie.

Depuis l’origine des temps, les professions médicales bénéficient d’une forte considération au sein de la société. Cet état de fait, apporte au médecin, une grande indépendance face au choix du traitement à entreprendre, ainsi que dans l’attitude face à son patient. L’éthique est une partie centrale de l’exercice de la profession médicale. Par extension, et avec la considération des différences de responsabilité, ce principe s’applique à l’ensemble des professionnels de santé.

Au cours de l’histoire, cette façon de fonctionner n’a pas soulevé de problème puisque la pratique médicale restait une science transmise de Maître à élève ou le soulagement des souffrances du patient était indépendant de tout aspect financier significatif.

Avec le développement rapide des connaissances technologiques dès le début du XXe siècle, la médecine est devenue une science à part entière, plus performante, mieux diffusée, mais aussi plus couteuse. Les incidences économiques croissantes ont généré un contexte favorable au développement de conflits d’intérêts.

Dans notre environnement comme ailleurs, cet aspect mérite d’être considéré de façon sérieuse, afin de veiller à ne pas mettre en péril l’éthique qui prévaut dans toutes nos pratiques professionnelles.

LYON 2021 : Le 25e CONGRES SCIENTIFIQUE ISPO-France se déroulera à la Cité Internationale - Palais des Congrès de Lyon, les 4 et 5 novembre 2021. Le programme scientifique se veut à la hauteur d’une reprise de nos réunion de travail en présentiel ! Il intègrera des thèmes d’avant-garde et des travaux d’équipes pluridisciplinaires de référence. Plusieurs keynote speakers internationnaux apporteront leur éclairage sur des problématiques spécifiques.

Bien entendu, avec les Membres des Comités et notre petite équipe, j’attends avec impatience de vous retrouver !

Je vous souhaite une bonne lecture de votre numéro 80 !

Jean – Pierre LISSAC
Rédacteur en Chef

Lire la suite replier l'édito
Présentation et historique du JO

A l'origine...

Le premier numéro du Journal de l’Orthopédie est paru en 1998. Il s’agit d’une revue scientifique, issue des volontés de ISPO France, de l’UFOP et de l’UPODEF, dont l’objectif principal est d’être le support de communication référent pour tous les professionnels de l’environnement de l’Orthopédie.

Au travers des informations scientifiques, économiques et pratiques qu’il délivre, il constitue un véritable media fédérateur de l’environnement.

Le Journal de l’Orthopédie est élaboré par, et pour les différents acteurs de l’environnement : Chirurgiens, Médecins, Orthoprothésistes, Podo-orthésistes, Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Petit-Appareilleurs, Orthésistes, Techniciens en appareillage et Biomécaniciens participent à sa conception.

  • Rédacteur en Chef et coordination éditoriale : Jean – Pierre LISSAC
  • Assistanat de Direction et coordination générale : Audrey VANNEREUX
  • Rédaction : Professeurs, Chirurgiens, Médecins, Médecins MPR, Orthoprothésistes, Podo orthésistes, Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Petit-Appareilleurs, Orthésistes, Techniciens en appareillage, Biomécaniciens
  • Editorialistes : Personnalités du Monde Médical et Professionnels de Santé
  • Diffusion : Abonnement individuel ou professionnel – (Fichier 5 500 ex.)
  • Parution : Tirage trimestriel (4 numéros par an)
Lire la suite Replier
La bibliothèque du Journal de l'Orthopédie avec tous les anciens numéros pour les abonnés

La Bibliothèque
du Journal

Formulaire et modalités d'abonnement

Abonnement

Les différentes rubriques abordées dans le Journal de l'Orthopédie

  • Prothèse – prothétisation
  • Orthèse – orthétisation
  • Podo-Orthèse – Podologie
  • Chirurgie
  • Petit appareillage
  • compression veineuse
  • contentions articulaires
  • Dossiers spéciaux
  • étude de cas
  • Paralysie cérébrale
  • Amputation de membre supérieur
  • Le pied diabétique
  • publications ISPO International
  • Dossier spécial Haiti
  • Sports et Handicaps
  • Publications du T.O.I
  • En bref, nouvelles du Monde
  • Carrières et annonces
  • Agenda
  • Index des Auteurs
  • Index des publications
  • Instructions aux Auteurs